En voiture, s'il vous plaît!


La boîte à outils - Annexes


Autre








 

La conception et la fabrication de la gare


Une conception en 3D...

La gare a été conçue pour être construite de façon mixte avec des moulages de pièces issues de l'impression 3D, pièces imprimées en 3D ainsi que des pièces en carte plastique (polystyrène - PlaPlate de Tamiya) découpées au cutter.


Afin que la gare ne prenne pas trop de place, j'ai fait un bâtiment en demi-relief, un peu comme un décor de cinéma. On garde ainsi l'essentiel du caractère du bâtiment.


Pour le dessin des pièces, j'ai utilisé le logiciel Alibre Design Xpress Plus. Ce logiciel est remarquable pour sa simplicité d'utilisation, et sa version Xpress limitée à  10 pièces uniques par assemblage était téléchargeable gratuitement. Malheureusement, son éditeur est passé au "tout payant".

Pour certaines pièces (par exemples les pièces qui composent les colonnes), j'ai prévu une grappe pour fixer ensemble les différents éléments .


Les segments d'une colonne sont fixés sur une grappe.

Des pièces en impression 3D...

"C'est bien beau tout cela", me direz-vous, "mais ces techniques modernes coûtent un saladier !" Je vous répondrai: Ce n'est pas toujours le cas ! Il est vrai que l'extrême majorité des bureaux d'impression 3D est très tournée vers les entreprises, notamment à  cause des tarifs pratiqués.

Mais le marché "grand public" est en passe d'être découvert (il était temps, surtout pour nous autres modélistes ferroviaires !), voir par exemple Shapeways (le service d'impression que j'ai utilisé) ,i.materialise ou Sculpteo.

Bien entendu, je n'utilise ce procédé onéreux (par rapport aux techniques plus "classiques"-carte plastique,etc) qu'est l'impression 3D que pour fabriquer des pièces qui seraient "pénibles" voire impossibles à  construire de façon traditionnelle.


Le fichier de l'auvant de la Gare visualisé dans le logiciel MiniMagics

Des moules en silicone RTV...

Pour la réalisation des moules, j'ai essayé une technique utilisant des briques LEGO que j'ai découverte sur le Net. Elle consiste à  utiliser des briques LEGO pour effectuer le coffrage nécessaire à  la création du moule. J'ai eu l'idée de me servir de fins fils de fer pour maintenir la pièce en place dans le coffrage, l'intérêt étant de pouvoir les enlever très facilement en tirant dessus une fois que le moule a polymérisé.

Les trous laissés dans le moule sont si petits qu'ils se referment d'eux-mêmes grâce à  l'élasticité du silicone.


Des moulages en résine polyuréthane...

Les moulages sont effectués dans une résine PU à  deux composants que l'on doit mélanger à  parts égales. Pour permettre un dosage très précis ainsi que limiter le gaspillage au maximum, j'utilise une seringue (sans aiguille !) pour chaque composant.

Au premier plan, la pièce en impression 3D. Derrière, les moulages...

A suivre ...

retour à la page précédenteRetour
 
BTI en modèle réduit - 2008-2010/2017